Salinité moyenne de l’océan

#salts #oceans #salinity

Trouver en moyenne 34.7 grammes de sel par litre d’eau de mer, ce n’est pas un mystère : depuis la nuit des temps, la mer est une large étendue d’eau salée !

Les océans se sont formés il y a environ 4.2 milliards d’années, par le ruissellement d’eaux de pluie sur le continent. En le traversant, ces eaux ont emporté avec elles des sels d’origine minérale, donnant ainsi son caractère salé à la mer.

On parle de salinité, pour évoquer la quantité de sel dans l’eau. Dans l’océan, les deux principaux sels présents sont le sodium (Na+) et le Chlorure (Cl-) qui s’associent pour devenir le chlorure de sodium (NaCl). Celui-là même que l’on retrouve dans notre salière de table!

Aujourd’hui, l’eau de mer est composée à 96,5% d’eau pure et à 3,5% d’autres substances, dont les sels. La quantité de sel dans l’océan repose sur un équilibre, celui entre l’évaporation d’eau douce (provoquée par le vent en surface) et l’apport d’eau douce (par les pluies ou ruissellements). Les sels et minéraux, trop lourds pour s’évaporer, restent dans l’océan.

Les deux mers qui produisent l’eau la plus salée du monde sont la Méditerranée et la Mer Rouge, en partie du fait de leur caractère semi-fermé.
A l’inverse, la Mer Noire est peu salée puisqu’elle connaît plus de précipitations et de ruissellements que d’évaporation d’eau. Les régions polaires sont aussi des zones de faible salinité, du fait de la fonte saisonnière des glaces dans l’océan Arctique.

La salinité moyenne de l’océan est de 34.7 psu (practical salinity unit), ce qui se rapproche de la teneur en sel généralement retrouvée dans les eaux profondes. En surface, la salinité varie souvent entre 30 et 38 psu, en fonction des flux d’eau douce.

L’étude de la salinité est importante en océanographie, au même titre que celle de la température, pour permettre aux scientifiques de comprendre les mouvements des différentes masses d’eau et ainsi appréhender l’évolution de l’océan.

Carte mondiale de la salinité des océans