Les services météorologiques de Tuvalu (TMS) en Polynésie sont soutenus par le GOOS pour développer des prévisions haute résolution sur les vagues, le niveau de la mer, les inondations et les marées © GOOS

Le rôle crucial des océans pour la vie sur Terre mis en avant par le dernier rapport des Nations-Unis

Par Laurie Henry – Source GOOS

Une nouvelle fiche de rapport du système d’observation de l’océan – un rapport annuel de haut niveau fournissant un aperçu approfondi de l’état, de la capacité et de la valeur de notre système mondial d’observation de l’océan (GOOS) – vient d’être publiée. Elle offre une vue globale de l’état des observations océaniques et identifie les progrès, les principaux défis et opportunités pour améliorer le système.

La fiche de rapport du système d’observation des océans du GOOS a été préparée en collaboration avec l’OMM, la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO (COI-UNESCO) et d’autres partenaires et experts du GOOS, et produite par son centre opérationnel OceanOPS.

Le Bulletin 2022 comprend plusieurs domaines clés :

  • Vue globale de l’état du Système mondial d’observation de l’océan
  • Surveiller l’absorption de carbone par les océans pour permettre des projections de modèles climatiques plus précises
  • Faire progresser les prévisions d’inondations côtières et les alertes précoces
  • Observations du phytoplancton – essentielles pour comprendre les changements dans les réseaux trophiques et les changements dans la vie marine
  • Participation de nouvelles communautés par le biais des programmes de la Décennie des océans du GOOS

Un réseau d’observation nécessitant des investissements

Dans un premier temps, ce rapport dévoile les secteurs affectés plus lourdement que d’autres par la pandémie ainsi que par les difficultés liées à la maintenance des infrastructures et des équipes dédiées à l’observation.

David Legler, coordinateur des observations du GOOS et président de groupe déclare : « Des investissements continus et ciblés dans l’observation des océans sont essentiels pour garantir que nous caractérisons comment notre océan évolue, quels changements sont probables à l’avenir et comment nous pouvons atténuer et nous adapter à notre système terrestre en évolution ».

Dans un second temps, le document rappelle qu’au cours des 20 dernières années, le GOOS a développé la capacité d’observer certains aspects du carbone océanique mondial, et le nombre d’observations du carbone à la surface et à l’intérieur des océans est en augmentation. Néanmoins, seulement 5% des plateformes en mer embarquent un capteur biogéochimique, dont des capteurs de dioxyde de carbone.

En mai 2022, des chercheurs européens ont participé à la campagne hydrographique répétée TAlPro2022 en Méditerranée occidentale avec pour objectif clé de quantifier l'absorption de carbone anthropique en mer Méditerranée © GOOS

Des observations utiles pour la société

Les observations in situ et par satellite du GOOS sont des contributions essentielles pour faire avancer les alertes météorologiques et d’inondation pour les zones et les communautés côtières qui sont de plus en plus menacées par l’élévation du niveau de la mer et les ondes de tempête plus fréquentes et plus intenses, rapporte le Bulletin.

Récemment, plusieurs bouées flottantes ont été déployées sur la côte sud des Fidji, améliorant les prévisions et les avertissements d’inondations côtières. Le ministre fidjien des infrastructures, de la gestion des catastrophes, des ressources foncières et minérales et des services météorologiques a déclaré que le travail effectué par le service météorologique fidjien avait permis une meilleure planification et des décisions judicieuses avant et pendant l’avènement du violent cyclone tropical Harold en avril 2020.

Surveiller le phytoplancton, un paramètre indispensable à notre survie

Comme nous le mentionnions dans un précédent article, le plancton marin, et notamment le phytoplancton, forme la base des réseaux trophiques marins et soutient d’autres formes de vie, y compris les poissons « commerciaux », évalués à environ 401 milliards de dollars US/an. D’ailleurs, d’après le rapport, on estime que le phytoplancton contribue à plus de 45 % de la quantité totale de matière organique biologique produite dans l’océan.

Un objectif important du GOOS est d’améliorer la prévision des services écosystémiques fournis par le phytoplancton qui soutiennent l’économie bleue, et cela ne peut être réalisé qu’en recueillant des observations mondiales continues sur le phytoplancton. C’est pourquoi, mesures satellitaires, renseignant sur les couches supérieures de l’océan, et mesures directes collectées lors d’expéditions sont complémentaires et indissociables pour remplir ce projet.

À ce jour, les flotteurs profileurs biogéochimiques ont acquis plus de 100 000 profils à partir desquels la biomasse de phytoplancton a été estimée dans l’ensemble de l’océan mondial. De nouvelles méthodes sont avancées pour mieux comprendre les liens entre la biodiversité des océans et les services écosystémiques, tels que la production mondiale d’oxygène.

Développer des partenariats et des capacités par le biais des programmes de la Décennie des océans du GOOS

Accroître la coopération entre les observateurs, les modélisateurs et les communautés, impliquer la société civile dans l’observation des océans, ainsi que combler le fossé entre l’innovation technologique et la capacité des utilisateurs ne sont que quelques-uns des objectifs des multiples nouvelles actions menées dans le cadre des programmes de la Décennie des océans du GOOS, soulignées dans le rapport.

L’implication de nouvelles communautés – citoyens, marins, plongeurs et entreprises – dans les observations océaniques est un moyen important de connecter les gens à l’océan et d’obtenir davantage de données océaniques, contribuant ainsi à la mise en œuvre du GOOS.

Emma Heslop, directrice par intérim du GOOS explique clairement : « L’amélioration des observations océaniques constituera la base d’économies bleues florissantes et d’un développement durable. Ensemble, les 3 programmes de la Décennie des océans du GOOS – Observing Together, Ocean Observing Co-Design et CoastPredict – fourniront le soutien essentiel nécessaire pour nous donner l’océan dont nous avons besoin pour l’avenir que nous voulons ».

partagez l’article sur les réseaux