PIRATA/IRD (Institut de Recherche pour le Développement)

Les mouillages : des instruments à point fixe

Les mouillages sont déployés pendant les campagnes océanographiques. Ils permettent la mesure des conditions météo-océaniques de manière continue en un endroit précis.

Les mouillages pour maintenir les bouées en surface

Une ligne de mouillage est constituée d’un long câble allant de la surface au fond, qui constitue sa colonne vertébrale. Ce câble est maintenu au fond de l’océan par un lest, et maintient des bouées en surface qui assurent sa flottabilité. Tout le long du câble, sont montés un certain nombre d’instruments océanographiques permettant différents types de mesures :

  • des mesures de paramètres océaniques comme la température, la salinité, ou le courant de surface
  • des mesures de paramètres atmosphériques comme le vent, la température, l’humidité, les radiations solaires, la pluie, ou la pression
Crédit photo : IRD (Institut de Recherche pour le Développement)

Une balise ARGOS vient compléter ce dispositif, permettant de transmettre des messages par satellite sur les données mesurées. Chaque balise possède un numéro d’identification spécifique.

Les mouillages sont déployés dans des zones géographiques et à des profondeurs particulières. Ils sont généralement remplacés tous les ans. Le réseau PIRATA est ainsi constitué de 18 mouillages fixes dans l’océan Altantique équatorial, dont six d’entre eux sont maintenus par la France dans la partie centrale et est du bassin, du côté du Golfe de Guinée.

sortie mouillage
Crédit photo : IRD (Institut de Recherche pour le Développement)

nos autres articles sur PIRATA

partagez l’article sur les réseaux