comment devenir oceanographe

Se former pour agir, ou comment devenir océanographe

Si vous souhaitez participer aux grands défis du 21e siècle, découvrir les secrets des fonds marins, renforcer votre passion pour la mer ou votre engagement pour l’environnement, l’océanographie est faite pour vous ! Biologie marine, chimie, physique ou ingénierie… Il y en a pour tous les goûts. On vous éclaire sur les nombreux parcours disponibles en France pour vous orienter vers les sciences de la mer.

Des formations courtes

Si vous souhaitez vous insérer rapidement dans le milieu professionnel, plusieurs cursus de formation courte existent en France, notamment pour devenir technicien.e spécialisé.e en océanographie.

  • L’institut National des Sciences et Techniques de la Mer (INTECHMER) de Cherbourg propose une formation post-bac de 3 ans, qui vise à transmettre un savoir théorique et technique des sciences de la mer tout en formant aux métiers de la recherche fondamentale et appliquée
  • L’ULCO (Université Littoral Côte d’Opale) de Calais propose un DEUST Technicien du littoral. Ce diplôme national de niveau bac+2 permet aux étudiants d’entrer directement dans la vie active, ou de poursuivre leurs études en licence pro ou en licence générale.

Des formations plus longues

Certaines écoles d’ingénieur vous orienteront vers des études plus longues, vous menant jusqu’à un niveau BAC+5. Accessibles le plus souvent après une classe préparatoire, elle vous permettront d’obtenir une formation généraliste, avec une spécialité maritime. C’est le cas notamment de :

  • Centrale Nantes (Loire Atlantique), connue pour être l’École du groupe Centrale tournée vers la mer, et qui propose une option Océan pour se spécialiser en hydrodynamique et en génie océanique.
  • L’ENSTA de Brest (Bretagne) qui offre, autour de 9 spécialisations, un cursus pour devenir ingénieur hydrographe et océanographe.

À Toulon (Provence-Alpes Côte d’Azur), l’école d’ingénieurs SeaTech vous propose un parcours spécialisé dans le génie maritime. Il vise à former des ingénieurs avec de solides connaissances en océanographie physique et instrumentation, génie océanique et côtier, technologies marines et sous-marines.

Du côté de l’Université, pour suivre un parcours long d’océanographie, il faut souvent obtenir d’abord une licence dans votre domaine de prédilection (physique, biologie, chimie, géologie…). La spécialité maritime vient ensuite en Master (bac+4 et bac +5). Retrouvez ici la liste des Universités en France proposant des masters dans les sciences de la mer : Formations — 17 French Marine Universities

Et les autres métiers ?

En plus des diverses spécialisations de master précitées, il existe d’autres métiers dans le domaine maritime.
Pour devenir marin professionnel, le Ministère de la Mer vous oriente vers différents Organismes de formation aux métiers de la mer | Ministère de la Mer.
De leur côté, certaines écoles de commerce se spécialisent de plus en plus dans les métiers de l’environnement et du maritime. Par exemple, Skema Business School propose un master en Management Marin et Environnemental (Spécialisation Management of Marine Environments – SKEMA Business School), ou l’École de Management de Normandie délivre un Master of Science en logistique internationale et gestion portuaire.

partagez l’article sur les réseaux