Thèse : Apport des séries à long-terme dans la caractérisation, la quantification et la compréhension des changements de biodiversité

Biodiversité

Thèse

IFREMER Brest, France

#océans #données #emploi

Structure d’accueil

Crée le 5 juin 1984, IFREMER (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) est un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle du Ministère de la Transition écologique et du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premier institut en sciences et technologies marines, IFREMER s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Ses 1500 salariés mènent des recherches, produisent des expertises et créent des innovations pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, partager les données marines et proposer de nouveaux services à toutes les parties prenantes.

Au sein de son Département DYNECO (DYNamiques des Écosystèmes Côtiers), le laboratoire d’écologie benthique côtière LEBCO s’intéresse à la diversité et au fonctionnement des écosystèmes marins côtiers, et plus particulièrement aux réponses des espèces et des communautés face aux pressions naturelles et anthropiques. En couplant l’observation, l’expérimentation et la modélisation, l’équipe emploie et développe des approches complémentaires pour la description et la compréhension des patrons de biodiversité et leurs fonctionnalités et observer et modéliser la distribution des habitats benthiques.

Description du poste

Dans le cadre du suivi « Impact des Grands Aménagements » (IGA) et sur la base de l’exploitation des données historiques collectées pendant 40 années sur différents CNPE (Centrale Nucléaire de Production d’Électricité) de 4 sites localisés en Manche (Flamanville, Gravelines, Paluel, Penly), cette étude vise à caractériser, quantifier et identifier les facteurs impliqués dans les variations de biodiversité́ des écosystèmes côtiers à différents niveaux trophiques. Le travail s’articulera autour de 4 objectifs :

  • Construction d’une base de données standardisée long-terme
  • Caractérisation et quantification des changements sur les populations et les communautés
  • Évaluation de la contribution relative des facteurs biotiques et abiotiques
  • Appréhender la dynamique du fonctionnement des écosystèmes

Type de contrat

Thèse, 36 mois

Lieu de travail

IFREMER Brest, France

Les candidatures peuvent être déposées directement sur le site de l’école doctorale de l’université de Brest : https://ed-sml.doctorat-bretagneloire.fr/

partagez l’article sur les réseaux