Proposition d’un sujet de thèse sur les relations entre les OWF et les peuplements de poissons

Recrutement en cours

Thèse

36 mois

Date limite de candidature : 31 août 2021

#éolien #thèse #FEM #énergie #poissons

Proposition d’un sujet de thèse par FEM sur “l’évaluation de l’utilisation de l’habitat et de la connectivité des peuplements de poissons à de multiples échelles spatiales et implication pour le développement des parcs éoliens offshore”.

Structure d’accueil

France Energies Marines est un institut spécialisé dans les énergies marines renouvelables. Son objectif est de participer au développement de cette filière notamment en valorisant et en fournissant l’environnement scientifique et technique nécessaire à la réduction des obstacles auxquels elle est confrontée. Composée d’une équipe de près de 50 collaborateurs, France Energies Marines a une raison d’être : celle de la Recherche et du Développement. Ainsi, l’institut intervient en support aux différentes technologies d’énergies marines renouvelables en s’appuyant sur quatre programmes de R&D transversaux et complémentaires.

Dans le cadre du projet FISHOWF, dont l’objectif est de développer des stratégies de suivi afin d’évaluer les effets des parcs éoliens en mer sur les poissons, FEM recherche un étudiant pour mener un travail de thèse. Ce travail s’inscrit dans un projet collaboratif coordonné par FEM et plusieurs partenaires (comme Pôle Mer Méditerranée ou encore l’Université de Perpignan par exemple). Le ou la doctorant/e travaillera au sein du laboratoire CRESCO du MNHN et en interaction directe avec l’équipe dédiée à l’Intégration Environnementale des Energies Marines Renouvelables de FEM.

Résumé du projet de thèse

Les parcs éoliens en mer (OWF) ont plusieurs effets sur les peuplements de poissons. L’habitat généré par les fondations des OWF est complexe : ces fondations peuvent par exemple fournir un habitat d’alimentation ou un refuge qui influence le comportement des poissons, la composition des communautés et la répartition de la taille des individus. Par ailleurs, la modification de l’environnement sonore et de l’hydrodynamique peut bouleverser les habitats des poissons. Les champs électromagnétiques générés par les câbles sous-marins peuvent aussi avoir des effets comportementaux et/ou physiologiques sur certaines espèces.

C’est en ce sens que le Projet FISHOWF se donne la mission de développer des stratégies de suivi pour identifier et évaluer les effets des OWF sur les peuplements de poissons. Le doctorant pourra nourrir son travail par les études menées sur les OWF belges pour, à terme, développer l’application de la télémétrie acoustiques à différentes échelles et étudier un large ensemble d’espèces qui sont électro / magnéto-sensibles et qui impliquent des enjeux de conservation ou bien une valeur commerciale élevée.

Plusieurs questionnements scientifiques seront abordés au cours de cette thèse dont les interrogations suivantes :

  • La télémétrie acoustique est-elle un outil approprié pour détecter l’effet du champ électromagnétique des câbles sous-marins sur les espèces électro et magnéto-sensibles ? comment ces espèces réagissent elles aux champs électromagnétiques ?
  • Quels sont les profils d’occurrence des espèces à haute valeur de conservation ou commerciale dans la zone EMR ?
  • Quel est le degré de connectivité entre les OWF et les autres habitats marins par ces espèces, au cours des années et d’une année à l’autre ? Font-ils preuve d’une fidélité pluriannuelle au site ?
  • Comment les conditions environnementales influencent-elles ces tendances ?

Profil et compétences

Expérience et compétences requises :

  • Master en écologie marine, écologie quantitative ou équivalent ;
  • Connaissance des statistiques générales, spatiales et de la cartographie ;
  • Capacité à gérer des jeux de données volumineux ;
  • Compétences en programmation R (R Studio, R Markdown) ;
  • Connaissance de la biologie des poissons, des écosystèmes marins et des énergies marines renouvelables ;
  • Bonnes compétences en communication (Français & Anglais) ;
  • Un niveau solide en anglais serait un avantage tout comme un travail sur le terrain et une expérience nautique ou encore une qualification pour l’expérimentation et la chirurgie animale.

Lieu

Siège social FEM, 525 Avenue Alexis de Rochon et au Campus Mondial de la Mer Plouzané (29280)  ; Station de Recherche Marine de Dinard (35800) + d’autres sites partenaires en France et en Belgique

Durée

36 mois

partagez l’article sur les réseaux