Quelques degrés de plus en passe de bouleverser l’humanité

par Le Monde, juillet 2021

Un, deux, deux et demi…seulement quelques degrés de plus. Mais concrètement, doit-on s’inquiéter de ces quelques degrés supplémentaires ? Quels changements le réchauffement de la planète peut-il provoquer ?

Pour répondre scientifiquement à cette question, découvrez la vidéo publiée par le Monde qui a été conçue en collaboration avec Rodolphe Meyer, docteur en sciences de l’environnement et concepteur de la chaîne Youtube : Le Réveilleur. Elle vous présente certaines des conséquences les plus problématiques du changement climatique, et vous donne les clés pour vous permettre de comprendre pourquoi il est un défi majeur du XXIe siècle.

Le réchauffement climatique se traduit principalement par une augmentation progressive de la température globale de la planète. En l’espace de 40 ans, la température du globe a déjà augmenté d’un degré, avec des continents beaucoup plus réchauffés que les océans.
Malgré une répartition inégale de ce réchauffement dans le temps et dans l’espace, toutes les prévisions confirment qu’au cours du siècle à venir, la température de la planète continuera inexorablement d’augmenter de quelques « petits » degrés au fur et à mesure que nos émissions de gaz à effet de serre continueront elles aussi d’augmenter…
Cette hausse des températures affecte les infrastructures dans lesquels nous vivons autant que nos activités, et ses conséquences sont de plus en plus dévastatrices. L’agriculture qui nous nourrit est en particulier très impactée par des périodes de canicules de plus en plus fréquentes, sévères et longues. En 2003, les vagues de chaleurs ont mené à 15 000 décès en France, provoqués par une atmosphère trop humide et saturée en vapeur d’eau qui empêche une évaporation normale de la transpiration humaine et un refroidissement de nos corps…

Mais le changement climatique ne produit pas uniquement une augmentation des températures. Il modifie aussi le cycle de l’eau. L’augmentation des précipitations dans les régions humides entraîne la multiplication et l’intensification des inondations. A l’inverse, les régions sèches sont impactées par des sécheresses de plus en plus nombreuses. Entre la fonte des glaciers, la montée des eaux et les inondations, la modification du cycle de l’eau pourraient avoir des conséquences meurtrières pour les humains, mais aussi pour l’ensemble de la biodiversité.

partagez l’article sur les réseaux