Postdoc pour la télédétection et l’écologie benthique

Post doctorat

Nantes

16 mois

#ocean #ecology #benthic #remotesensing #biodiversity #intertidal

Un post-doctorat est ouvert pour l’année 2022 au sein de l’équipe RSBE (Remote Sensing & Benthic Ecology) de l’Université de Nantes. Il sera rattaché à un projet de recherche international à la jonction entre l’écologie benthique, la télédétection et l’apprentissage automatique, avec un axe principal dédié à la biodiversité.

L’objectif principal est d’analyser les effets du changement climatique, de l’impact humain et des changements naturels sur la côte atlantique française, notamment par l’étude de la biodiversité des habitats infralittoraux que sont les algues, microphytobenthos, macroalgues, récif d’huîtres et les récifs de polychètes.

Structure d’accueil

L’équipe MMS (Mer Molecules Sante ou RSBE) de l’Université de Nantes est reconnue pour son expertise dans le domaine de l’écologie benthique et de la télédétection visible proche infrarouge appliquée aux zones côtières. Elle porte une attention particulière aux zones intertidales dominées par des rivages sédimentaires et colonisées par des microalgues benthiques, des macroalgues et des récifs biogènes (huîtres sauvages, polychètes).

Récemment, l’équipe a participé à deux projets Horizon 2020 portés par l’Union Européenne, l’un sur la télédétection des algues et l’autre sur la diversité et l’écologie des microphytobenthos.

L’université possède des équipements dédiés aux suivis des colonnes d’eaux, des sédiments, de la végétation et de la physiologie des invertébrés. Notamment, un spectromètre, HPLC, un granulomètre laser, compteur de particules, microscope à balayage électronique, spectrométrie de masse. Les équipements dédiés aux équipes de recherches sont: des instrumentations optiques (spectroradiomètre hyperspectral de terrain, PAM, caméra hyperspectrale) et une collection de culture de microalgues benthiques.

Activités et missions

Le travail sera de démontrer le potentiel de l’observation terrestre dans l’étude de la biodiversité des écosystèmes infralittoraux.

Au sein de l’équipe MMS, le post-doctorant devra analyser une librairie de spectroscopie hyperspectral des acteurs et d’habitats infralittoraux, et construire une base de données.

Il devra également étudier les différents indices de radiométriques de base et une classification de type apprentissage automatique pour identifier la végétation infralittorale et les principaux habitats à partir du lieu d’origine et des données radiométriques, de texture et SAR satellitaires.

Il évaluera en particulier le potentiel des missions satellitaires en cours, et validera les algorithmes de différentes zones pilotes en Europe (France, Portugal, Allemagne), en utilisant des séries chronologiques par satellite pour étudier l’influence des facteurs environnementaux sur les variables essentielles de la biodiversité des zones infralittorales.

Profil et compétences

Expérience et compétences requises :

  • Solide expérience en écologie marine et en télédétection (en écologie et biodiversité benthique souhaitée).
  • Expérience dans l’utilisation de la base de données Earth Observation.
  • Doctorat (ou proche de l’obtenir) en sciences de l’environnement, océanographie, écologie marine, télédétection.
  • Maîtrise de la modélisation numérique, à l’aide de FORTRAN, Python, R, C ou MATLAB, et capacité à produire un code bien conçu et documenté.
  • Expérience documentée par la rédaction de rapports techniques et scientifiques, de publications, pour des comités et présentation de ces travaux lors de conférences internationales.
  • Expérience dans le Deep Learning/ Machine Learning appliqués aux sciences de l’environnement souhaitée.
  • Expérience d’échantillonnage sur le terrain dans des environnements difficiles tels que les vasières infralittoraux souhaitée.
  • Expérience dans la radiométrie de terrain, la télédétection hyperspectrale est souhaitée. Ainsi, que l’expérience de travailler pour un projet de l’Union Européenne serait un plus.

Lieu

RSBE/MMS, Université de Nantes, France

Durée

16 mois, début en janvier 2022

partagez l’article sur les réseaux