Offre d’une Bourse pour une thèse sur le développement d’une nouvelle filière aquacole sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon

Recrutement terminé

Doctorant

Durée : 3 ans

Date limite de candidature : 30/06/2021

#thèse #omble #aquaculture #pêche #ecotourisme

Proposition d’un sujet de thèse sur le développement d’une nouvelle filière aquacole sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon en valorisant une espèce locale à forte valeur ajoutée pour la consommation humaine et la pêche sportive : l’omble de fontaine.

Structure d’accueil

La proposition de thèse s’inscrit dans le projet OMBLE SPM (pour Omble Saint-Pierre et Miquelon). Il s’agit d’un projet de 4 ans, qui a commencé en novembre 2020 et qui est porté par l’Université de Lorraine et la Fédération Territoriale de la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Saint-Pierre et Miquelon, dont les objectifs sont d’améliorer les connaissances autour de l’Omble de Fontaine pour gérer et développer la pêche sportive, l’écotourisme et renforcer les partenariats entre la France et le Canada. La thèse est ainsi co-financée par la Fondation de France et l’Institut France-Québec Maritime.

Résumé du projet de thèse

Avec un taux de croissance annuel autours des 10% depuis les années 1980, l’aquaculture connaît une forte résonance au niveau mondial. Cette croissance repose principalement sur l’élevage d’espèces introduites dans de nombreux pays. Cette introduction d’espèces est reconnue comme étant un élément de perturbation de la biodiversité. Cette pratique est donc de plus en plus difficile voire interdite dans plusieurs pays Européens et certaines régions d’Amérique du Nord. Ainsi, une diversification de la production par la valorisation des espèces natives semble pouvoir être une solution pour la promotion d’une aquaculture plus durable. Or la domestication d’une nouvelle espèce de poisson est un processus complexe, réduisant les chances de succès. Une approche holistique de l’espèce ciblée est donc primordiale. L’omble de fontaine a été choisie, dans le cadre de ce projet de thèse car il s’agit de l’un des poissons les plus populaires en pêche sportive dans l’Est de l’Amérique du Nord et donc dans la région de Saint-Pierre et Miquelon.

L’objectif de la thèse est le suivant : celui d’obtenir des connaissances de base indispensable au développement d’une nouvelle filière aquacole sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, en vue de servir de « preuve-de-concept » du développement des nouvelles activités. Les résultats serviront à Saint-Pierre et Miquelon mais aussi plus largement aux communautés isolées (les îles) en France comme au Québec.

Trois grands travaux seront alors menés :

  • D’abord il s’agira de plusieurs expérimentations en laboratoires sur les premiers stades de vie, incluant des analyses d’expression de gènes-candidats ;
  • Ensuite d’études sur le terrain à Saint-Pierre et Miquelon (échantillonnage de poissons, suivi de migrations) ;
  • Enfin, d’une comparaison de l’ensemble des résultats avec ceux obtenus sur les populations d’ombles extérieures à l’archipel.

Profil et compétences

Formation initiale : Connaissances solides en biologie et écologie du poisson et maîtrise de l’élevage des premiers stades de vie. Des connaissances en biologie moléculaire et en génétique quantitative évolutive seraient aussi appréciées. Le candidat doit aussi être motivé, autonome, créatif, force de proposition, capable de lire, d’écrire et de parler couramment l’anglais.

Lieu

Québec (6 mois), Archipel Saint-Pierre et Miquelon (1 an), Québec (1 an), Nancy (6 mois)

Durée

3 ans

partagez l’article sur les réseaux