Offre d’une bourse de doctorat à l’Université du Nord en Norvège

Recrutement en cours

Doctorant

Durée : 3 ans

Date limite de candidature : 01/08/2021

#thèse #biotechnologie #algues #aquaculture #norvège

Offre d’une bourse de doctorat dans le cadre d’une nouvelle division de recherche : « biotechnologie algale et microbienne ».

Structure d’accueil

L’université du Nord cherche à fournir des programmes éducatifs et de recherches pertinentes, en adoptant une perspective globale et en mettant l’accent sur la croissance bleue et verte, l’innovation, l’esprit d’entreprise ainsi que sur le bien-être, la santé et l’éducation. Cette université compte aujourd’hui 11 000 étudiants et 1 300 employés répartis sur 9 sites d’études différents, dans le centre et le nord de la Norvège. La faculté de biosciences et de l’aquaculture (Bodø) forme des personnes en vue de promouvoir le développement durable afin de relever les défis mondiaux en matière de production alimentaire, de climat et d’environnement. Elle héberge des employés et étudiants de 31 pays différents, ce qui en fait une arène internationale pour l’éducation, la recherche et la diffusion des connaissances.

Description de l’offre

La faculté des biosciences et de l’aquaculture (FBA) de l’Université du Nord offre une bourse de doctorat de 3 ans dans le cadre de la nouvelle division de recherche « Biotechnologie algale et microbienne ». Les macroalgues constituent la base de divers écosystèmes côtiers et sont considérées comme une cible prometteuse pour une nouvelle industrie aquacole durable ; or les connaissances moléculaires nécessaires manquent encore pour ce groupe d’organismes. Le projet de thèse proposé par la faculté des biosciences et de l’aquaculture appliquera des analyses bio-informatiques pour exploiter une nouvelle ressource de >70 génomes/transcriptomes d’algues brunes afin de caractériser la présence, la variation, l’unicité et l’évolution des éléments génomiques qui sont pertinents pour les applications de bio-ingénierie dans les macroalgues brunes ainsi que les facteur épigénétiques et les éléments transposables ;

Les objectifs seront :

  • D’identifier les régions régulatrices et les enzymes impliquées dans la méthylation de l’ADN et les modifications des histones, ainsi que les sites cibles potentiels des mirNA, caractériser leur spécificité et dessiner leur trajectoire évolutive dans les macroalgues brunes ;
  • De noter les éléments transposables et de reconstruire leur activité évolutive dans les génomes séquencés des algues brunes.
  • D’effectuer des essais de bio-ingénierie en utilisant une approche de génétique inversée avec CRISPR-Cas9 chez Ectocarpus.

Profil et compétences

Profil : Les personnes de toutes nationalités, ethnies et sexes peuvent postuler. Les candidats qui ont déjà un doctorat en sciences de la vie ne sont pas admissibles.

Connaissances spécifiques : Le candidat doit avoir obtenu une maîtrise ou un équivalent dans une discipline pertinente telle que la génétique, l’épigénétique, la biologie ou encore la bio-informatique. La maitrise de l’anglais est essentielle puisqu’elle est la langue de travail commune.

Expériences et compétences :

  • Des compétences en biologie moléculaire ainsi que de solides compétences informatiques sont nécessaires ;
  • Démonstration d’un fort intérêt et d’une volonté de travailler sur ce sujet ;
  • Capacité à travailler de manière indépendante mais aussi en équipe ;
  • Grande motivation et respect des délais ;
  • Une expérience en phycologie, en apprentissage automatique, dans l’annotation du génome et l’exploration de données ou encore la connaissance d’une langue scandinave peuvent être un atout pour le poste.

Lieu

Université du Nord, Bodø, Norvège

Durée

3 ans à partir du 1er janvier 2021

partagez l’article sur les réseaux