Le Fleuve Congo sous l’œil des satellites

par Alice Bomboy pour IRD Le Mag
#océans #écosystèmes #afrique #satellites

Une équipe de recherche internationale vient de démontrer, grâce à la combinaison d’informations obtenues par satellites et sur le terrain, la possibilité de mieux comprendre le fonctionnement global d’un bassin hydrographique comme celui du fleuve Congo, de ses multiples sous-bassins et affluents.

L’hydrologie étudie les fleuves, les bassins versants ou encore le cycle de l’eau.

Depuis ses origines, cette discipline s’est nourrie de données récoltées sur le terrain, mesurant les niveaux et les débits des cours d’eau, leur profondeur, la surface qu’ils couvrent.
Depuis les années 2000, elle a mis à son service une technologie innovante : la télédétection satellitaire, permettant d’observer les variables hydrologiques depuis l’espace.

En combinant des données de terrain et des données satellitaires, une équipe internationale vient de décrire les caractéristiques hydrologiques du bassin du fleuve Congo, qui s’écoule sur 4 700 kilomètres en Afrique centrale et trace les frontières naturelles entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et l’Angola.

partagez l’article sur les réseaux