Emploi : Ingénieur informatique – calcul scientifique

MNHN, Paris

Deadline : 16 mars 2022

CDD 20 mois

#oceans #sciences #pêche

Le laboratoire BOREA affilié au MNHN (Museum d’Histoire Naturelle) de Paris recherche un(e) ingénieur(e) contractuel(le) pour de l’analyse de données issues du programme d’observation écosystémique des pêcheries australes.

Structure d’accueil

Le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) est mandaté par l’état français pour fournir des recommandations scientifiques relatives aux règles d’exploitation des pêcheries françaises dans les trois zones économiques exclusives des Terres Australes et Antarctiques Françaises (Crozet, Kerguelen et Saint-Paul et Amsterdam) et dans les eaux internationales du sud de l’océan Indien (CCAMLR, APSOI). Ces règles d’exploitation (limites de captures, réduction des prises accidentelles, etc…) ont pour objet d’assurer la conservation à long terme et l’exploitation durable des ressources halieutiques dans le souci de préserver les écosystèmes marins dans lesquels ces ressources évoluent.

Cette mission d’expertise scientifique du MNHN est assurée par une dizaine de chercheurs, ingénieurs, doctorants, post-doctorants dans l’équipe de recherche (« Biodiversité, plasticité, adaptation et conservation », BIOPAC) du laboratoire BOREA (UMR 8067).

Le laboratoire de Biologie des organismes et des écosystèmes aquatiques – BOREA a pour objectif l’étude de l’écologie et de la biologie des organismes et des habitats aquatiques dans des écosystèmes naturels et contraints. Il est affilié au Muséum National d’Histoire Naturelle (MHNN), au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS 8067), à l’Université de Caen Normandie (UCN), à Sorbonne Université (SU), à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD-207) et à l’Université des Antilles (UA).

Description du poste

L’équipe du laboratoire BOREA souhaite renforcer ses capacités en analyse statistique et en modélisation pour soutenir les travaux de recherche en lien avec son activité d’expertise sur les pêcheries australes.

Le ou la candidat.e retenu.e pourra s’appuyer sur un système d’information performant regroupant plusieurs bases de données.

L’environnement de travail au MNHN offre l’opportunité d’interagir avec des scientifiques océanographes, ichtyologues ou benthologues ayant une connaissance approfondie du fonctionnement des écosystèmes de l’Océan Austral.

Profil et compétences

Nous cherchons un.e ingénieur.e statisticien.ne dans le domaine de l’écologie marine qui pourra prendre en main rapidement les modèles et routines de traitement de données existants mais aussi proposer de nouvelles méthodes et de nouvelles analyses, notamment dans le suivi des populations exploitées et de l’impact de la pêche.

Missions principales :

  • Soutien aux études relatives aux évaluations de stocks de ressources exploitées (légines, langoustes, autres poissons, …).
  • Participation à l’élaboration des plans d’échantillonnage pour les campagnes scientifiques/halieutiques.
  • Soutien aux études sur les écosystèmes marins vulnérables.
  • Contribution aux études visant à limiter l’impact écosystémique des pêches (prises accessoires, sélectivités).

Activités principales :

  • Traiter les données à l’aide d’outils statistiques et de modélisation adaptés.
  • Développer des routines d’analyse et de rapportage de données automatiques (R-markdown).
  • Participer à la conception des plans d’échantillonnage des campagnes scientifiques/halieutiques (analyse de sensibilité, test de puissance statistique, etc…).
  • Apporter à l’équipe des conseils sur les méthodes statistiques à employer et les outils pertinents disponibles.
  • Effectuer des présentations et des formations pour assurer un transfert de compétences.
  • Assurer une veille scientifique et technologique.

Lieu

Laboratoire BOREA (UMR 8067), MUSÉUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE, Paris

Durée

CDD de droit public d’une durée de 20 mois, sur un poste de catégorie

partagez l’article sur les réseaux