Écologie benthique côtière : impacts des espèces non-indigènes

Deadline : 03/10/2022

Écologie

Post-doc

Bordeaux, France

#océans #biodiversité #emplois

Structure d’accueil

L’EPOC est une unité mixte de recherche (UMR 5805) « Environnements et Paléoenvironnement Océaniques » a été créée au 1er janvier 1997. Cette UMR a tout d’abord associé deux puis très rapidement trois laboratoires de l’Université Bordeaux 1 :

  • le Département de Géologie et d’Océanographie (DGO),
  • le Laboratoire d’Océanographie Biologique (LOB),
  • le Laboratoire d’Ecophysiologie et d’Ecotoxicologie des Systèmes Aquatique (LEESA).

En 2011, une équipe de l’Institut des Sciences Moléculaires (ISM) a rejoint l’EPOC pour constituer le Laboratoire de Physicochimie et de Toxico Chimie de l’environnement (LPTC) de l’unité. A cette occasion, l’UMR a conservé son sigle EPOC mais a modifié son intitulé avec l’étiquette « Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux ». Ce changement a porté le nombre de tutelles de l’unité à 4 : l’Université Bordeaux 1, le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), l’EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes) et l’université Bordeaux 4. La fusion de trois universités bordelaises intervenue au 1er janvier 2014 a ramené le nombre de tutelles de l’EPOC à 3 : l’Université de Bordeaux, le CNRS et l’EPHE.

Description du poste

Sous la responsabilité des directeurs du projet de recherche, et en étroite collaboration avec les autres chercheurs et techniciens impliqués, le chercheur post-doctorant sera responsable de la mise en œuvre du projet. Il/elle coordonnera les activités de recherche nécessaires pour atteindre avec succès les objectifs du projet ARCUATULA (2022-2025) mené conjointement par l’Office Français de la Biodiversité et l’Université de Bordeaux.

Des échantillonnages et des enquêtes sur le terrain seront à effectuer pendant un cycle saisonnier complet. La personne recrutée concevra et réalisera des expériences dans des conditions contrôlées, tout en participant aux différentes analyses de laboratoire des échantillons collectés (identification et biométrie de la macrofaune benthique, etc.) Il/elle dirigera également l’analyse et l’interprétation des résultats, en tenant compte de la littérature existante et des ensembles de données externe (métadonnées, données météorologiques, sorties de modèles numériques, etc..). Le chercheur travaillera à la rédaction des rapports et livrables de projets, ainsi qu’à la rédaction des articles scientifiques.

Profil et compétences

  • Doctorat en biologie/écologie marine
  • Connaissances avancées en écologie des communautés, écologie des prairies sous-marines
  • Connaissance avancée en dynamique des populations et/ou biogéochimie benthique (flux) et/ou réseau alimentaire (isotopes)
  • Connaissances et compétences avancées en matière d’analyse de données et de statistiques
  • Expérience en matière de conception expérimentale

Qualités professionnels

  • Anglais
  • Organisation
  • Communication / Collaboration

Type de contrat

CDD, 24 mois

Lieu de travail

Laboratoire EPOC, Bordeaux, France

partagez l’article sur les réseaux