Doctorant et post-doctorant en modélisation biogéochimique marine probalistique

Recrutement en cours

Doctorat et postdoctorat

3 ans et 4 ans

Sélection à partir du 15 septembre 2021

#modélisation #postdoc #doctorat #systèmes #merNoire

L’Université de Liège recrute un doctorant et post-doctorant pour travailler sur le développement d’un modèle tridimensionnel dans la mer Noire.

Structure d’accueil

Le groupe MAST (pour Modelling for Aquatic System) de l’Université de Liège est un groupe de recherche consacré au développement de modèles numériques océaniques pour la compréhension, la prévision et la gestion des systèmes aquatiques. Les modèles développés sont appliqués à plusieurs environnements aquatiques comme ceux de la mer Noire, la mer Méditerranée, la mer du Nord ou encore la mer d’Aral.

Dans le cadre d’une collaboration avec l’Université de Grenoble Alpes (groupe MEOM), l’Université de Liège recrute un doctorant et un postdoctorant pour travailler sur le développement d’une version stochastique d’un modèle tridimensionnel couplé physique-biogéochimique présent dans la mer Noire. Le modèle physique est le « Nucleus for European Modelling of the Ocean » (NEMO) et le modèle biogéochimique est le « BiogeochemicAl Model for Hypoxic and Benthic Influenced areas » (BAMHBI).

Activités et missions

Le candidat recruté aura pour missions de :

  • Transformer le système traditionnel déterministe de modélisation en un système probabiliste en incluant, par exemple, des perturbations sur les paramètres ;
  • Ajuster un système d’assimilation de données existant afin d’assimiler les quantités radiométriques fournies par le satellite et le BGC Argo;
  • Evaluer la capacité du nouveau système à représenter l’état biogéochimique de la mer Noire ;

Profil et compétences

Expérience et compétences requises :

  • Pour les candidats au doctorat : Master dans un domaine étroitement lié à la physique, l’ingénierie ou équivalent ;
  • Pour les candidats au post-doc : Doctorat en modélisation numérique des océans (ou éventuellement de la météo) obtenu dans les 5 dernières années ;
  • Les candidats doivent être des citoyens non-belges et ne doivent pas avoir vécu ou travaillé en Belgique pendant plus de 24 mois au cours des 3 dernières années ;
  • Capacité et intérêt à travailler dans différents domaines des sciences marines, notamment la physique, la biogéochimie, les processus écologiques, les techniques d’assimilation de données ;
  • Un talent pour le travail scientifique computationnel est nécessaire – le système d’assimilation de modèles et de données sera mis en œuvre sur HPC tier-1 ;
  • De très bonnes compétences en communication écrite et verbale en anglais ;
  • Capacités de communication également pour communiquer les résultats à différents publics et notamment au grand public dans le cadre d’activités de diffusion.

Lieu

Université de Liège, Université de Grenoble

Durée

4 ans pour le doctorant ; 3 ans pour le post-doctorant

partagez l’article sur les réseaux