Offre de COD Chercheur PostDoctoral

Recrutement terminé

post doctorat

durée : 24 mois

Date limite de candidature : 01/06/2021

#emploi #éolien #mer #mégafaune #data #modelisation

Chercheur postdoctoral sur le développement d’outils d’inter-calibration pour la surveillance aérienne de la mégafaune marine (F/H).

Structure d’accueil

France Energies Marines est l’Institut pour la Transition Energétique dédié aux énergies marines renouvelables (EMR). Sa mission : fournir, valoriser et alimenter l’environnement scientifique et technique nécessaire pour lever les obstacles auxquels est confronté cette filière en plein développement. Fort d’une équipe pluridisciplinaire de près de 50 collaborateurs et d’un modèle de collaboration public-privé, l’Institut a une raison d’être : la R&D, qu’elle soit collaborative ou menée dans le cadre d’une activité de services. France Energies Marines intervient en support aux différentes technologies d’énergies marines renouvelables en s’appuyant sur quatre programmes de R&D transversaux et complémentaires : caractérisation de sites, dimensionnement et suivi des systèmes, intégration environnementale et optimisation des parcs.

Contexte de l’offre

Le.a post-doctorant.e travaillera dans le programme « Intégration environnementale des EMR » et contribuera au projet OWFSOMM, qui vise à standardiser les outils de suivi de la mégafaune marine à l’échelle d’un parc éolien offshore.

Description du poste

Le candidat développera et validera un cadre méthodologique visant à estimer les paramètres d’intercalibration qui permettront la comparabilité des observations visuelles historiques de la mégafaune marine (oiseaux et mammifères marins) à partir d’aéronefs et des nouvelles enquêtes de surveillance numérique aérienne innovantes. Sa mission sera de :

  • Développer des outils de modélisation statistique pour estimer les paramètres d’intercalibration en utilisant des méthodes de modélisation intégrées ;
  • Effectuer des simulations pour définir la stratégie d’échantillonnage nécessaire pour estimer des paramètres d’intercalibration robustes ;
  • Estimer les paramètres d’intercalibration des cas d’étude en utilisant les données acquises lors de relevés aériens par des observateurs et/ou des images numériques provenant de vols à basse (~200 m) et haute altitude (~300 m) ;
  • Produire un rapport de recommandations basé sur l’examen et le travail de modélisation effectués.

Profil et compétences

Formation initiale : Doctorat en écologie, en sciences de l’environnement ou en écologie statistique.

Connaissances spécifiques et Expérience professionnelle

Requises :

  • Forte expérience en matière d’analyses spatiales et de modélisation statistique, une expérience préalable en matière de modèles intégrés sera un plus ;
  • Excellentes compétences en programmation pour les analyses de données et la simulation de données (notamment R) ;
  • Excellente connaissance des différentes méthodes utilisées pour le suivi de la mégafaune marine et de leurs limites (déductions écologiques pouvant être faites, méthodologies analytiques, contraintes du travail de terrain) ;
  • Bonnes compétences orales et écrites en anglais (publications scientifiques, rapports, ateliers et conférences).

Souhaitées :

  • Connaissance approfondie des systèmes d’énergie renouvelable en mer ;
  • Connaissance des politiques environnementales et des questions de conservation dans le
    contexte du cadre stratégique de la directive marine européenne et de l’ORE ;
  • Connaissance des flux de travail reproductibles et de la création de package R.

Qualités professionnelles

  • Rigueur scientifique ;
  • Esprit d’initiative et ouverture aux approches multidisciplinaires ;
  • Goût pour la recherche appliquée (recherche industrielle) ;
  • Facilité d’expression, d’argumentation et de communication dans un contexte partenarial ;
  • Goût pour le travail en équipe mais aussi capacité à travailler de manière autonome.

Lieu

La Rochelle ou Montpellier, déplacements à prévoir à Brest et/ou Marseille

Durée

24 mois à compter du 30/08/2021

partagez l’article sur les réseaux