Chercheur(se) : Océanographie physique

Chercheur scientifique

Université d’Oslo

Oslo, Norvège

#chercheur #océanographie #flux océaniques

Le département des géosciences, section météorologie et océanographie de l’université d’Oslo recherche un chercheur en océanographie physique. 

Structure d’accueil

L’université d’Oslo est la plus ancienne et la plus prestigieuse institution de recherche et d’enseignement de Norvège, avec 28 000 étudiants et 7 000 employés. Son large éventail de disciplines universitaires et ses communautés de recherche de renommée internationale font de l’UiO un acteur important de la société.

Le département des géosciences mène des recherches et enseigne dans la plupart des domaines des géosciences. Le département comprend cinq sections (météorologie et océanographie, géographie et hydrologie, géologie et géophysique, physique des processus géologiques) et un centre d’excellence (CEED – Centre d’évolution et dymanique terrestre). Le département vise à contribuer aux nouveaux et importants objectifs de développement durable des Nations unies. Le personnel se compose de 40 professeurs et professeurs associés, ainsi que de boursiers postdoctoraux, de doctorants, de chercheurs et de personnel technique et administratif. Le département compte environ 240 employés.

Description du poste

Le candidat retenu travaillera sur deux projets. Le premier est axé sur la compréhension des effets de la bathymétrie rugueuse sur les flux océaniques, y compris la structure verticale et la stabilité des courants variant dans le temps et la dynamique des vagues intensifiées par le fond. Le projet est mené en collaboration avec des scientifiques du Scripps Institution of Oceanography de l’Université de Californie San Diego, de la Florida State University et de l’Ecole Normale Supérieure de Paris (ENS). Le second projet sera plus spécifiquement axé sur l’Arctique, avec un accent similaire sur la compréhension de l’effet du relief du fond sur les flux.

Le poste sera basé à Oslo. Le candidat passera en outre jusqu’à un mois par an en Floride, où il analysera les résultats d’une simulation numérique de pointe de l’Atlantique Nord. Le candidat travaillera également avec un géologue marin basé à Paris et avec des océanographes de l’université de Stockholm. Le poste offre donc des possibilités uniques de mise en réseau, nécessitant une collaboration étroite avec des groupes aux États-Unis, en Norvège, en France et en Suède. En plus des visites prolongées aux institutions partenaires, il y aura également de nombreuses occasions de participer à des conférences internationales. Au-delà des spécificités ci-dessus, il est attendu du candidat retenu qu’il devienne un membre actif du département Géosciences et de la section MetOs.

Profil et compétences

  • Les candidats doivent être titulaires d’un diplôme équivalent à un doctorat norvégien en océanographie physique. Une thèse de doctorat doit avoir été soumise pour évaluation à la date de clôture des candidatures. Seuls les candidats ayant une thèse de doctorat approuvée et une soutenance publique peuvent être nommés.
  • Compétences en communication orale et écrite en anglais.
  • De solides connaissances en mathématiques et en programmation sont un avantage.
  • Le candidat est capable de travailler de manière indépendante, mais aime également travailler en équipe.

Type de contrat

Contrat à durée déterminée, 2,5 ans

Lieu de travail

Oslo, Norvège

partagez l’article sur les réseaux

[/vc_row]