Arc-en-Sub au large des Açores par plus de 2000 mètres de fond

par Javier Escartin et Muriel Andreani pour The Conversation, le 22 mai 2022
#océan #exploration #géosciences #sous-marins

On connaît moins bien le fond des océans terrestres que la surface des continents ou celle de la planète Mars. C’est pourtant au fond des mers, au niveau des dorsales – où les plaques tectoniques s’écartent – qu’ont lieu les plus importants échanges entre la Terre profonde et les océans, de chaleur ou de magma entre autres, qui peuvent in fine se répercuter sur l’atmosphère.

Ces échanges affectent la chimie des océans et peuvent être associés à différents types d’écosystèmes dont la découverte ne cesse de progresser.

Pour mieux comprendre la topographie de ces zones sous-marines et leurs processus magmatiques, tectoniques et hydrothermaux, nous vous emmenons en campagne océanographique le long du massif sous-marin Rainbow, sur la dorsale médio-atlantique, au sud des Açores.

36 scientifiques et 30 marins, un sous-marin autonome et un robot télécommandé partent un mois en mer pour chercher des traces d’une activité hydrothermale de basse température diffuse sur l’ensemble du massif qui co-existerait avec les cheminées hydrothermales de haute température qui sont bien connues.

partagez l’article sur les réseaux